Nicolas Guilbert
peintre et photographe

Photoiles photographies & peintures sur papier

A la suite du travail sur les natures mortes, les “photoiles” continuent d’explorer le réel en liaison avec la photographie.

A la fois peintre et photographe, j’ai eu envie d’engager un dialogue entre les deux medium, de découvrir ce que l’un avait à dire à l’autre et ce qu’ils avaient à exprimer ensemble du monde qui me touche et m’inspire.

Des contraintes propres à chaque medium naît à la fois un défi et une tension : défi d’affronter avec d’autres moyens plastiques la littéralité du réel que produit frontalement et puissamment la photo ; tension entre deux modes d’expression hétérogènes dont il n’est pas question que l’un prenne le pas sur l’autre ni qu’ils se neutralisent mais plutôt collaborent à l’approfondissement d’une vision.

Tandis que la photo pose et crée son objet, dessin et peinture se livrent à son interprétation sous forme de questionnements, de variations, de divagations. En retour, la photo se trouve enrichie, détournée de son sens initial et révélée par l’esprit du jeu ou du mystère, de la fantaisie poétique ou de l’énigme.

Les “photoiles” permettent au réel d’advenir autrement, à tout moment et par surprise, mais aussi à l’infini.

N.G.

Voir les photographies sur le site